Journées Francophones des Aides Soignants

L’aide-soignant, l’agressivité et la violence dans les soins :
comment rester bientraîtant et responsable

avec les patients et leur famille ?

Contexte

Premier acteur de l’équipe soignante, l’aide-soignant – largement représenté dans notre pays avec environ 460 000 professionnels – attentif et proche des patients et de leur famille, a son rendez-vous annuel dédié.

Chaque année en janvier, ce congrès national de 2 jours vous permet de vous exprimer et de partager avec vos 500 collègues aides-soignants venus de toute la France, la formation transmise par nos experts, professeurs, médecins, infirmiers, aides-soignants… mais aussi par vos collègues des pays francophones.

Objectifs du congrès

  • Actualiser ses connaissances.
  • Comprendre, appliquer avec discernement.
  • Se former à de nouvelles compétences


Droits d'inscription

  • Etablissement jusqu'à 6 inscriptions : 445€ HT
  • Etablissement à partir de 7 inscriptions : 390€ HT
  • Elève AS et IDE :  130€ HT
    (-26 ans, certificat de scolarité obligatoire)
  • Etablissement jusqu'à 6 inscriptions + Lunch bag : 465€ HT
  • Etablissement à partir de 7 inscriptions + Lunch bag : 410€ HT
  • Elève AS et IDE + Lunch bag : 150€ HT
    (-26 ans, certificat de scolarité obligatoire)
  • DPC (tarif unique) : 470 € HT
  • DPC + Lunch bag : 490 € HT
    (avec notre partenaire DSIR FORMATION)



Le lunch bag est prévu pour les deux jours.
Celui-ci comprend :

- un sandwich baguette (volaille, bœuf ou poisson)
- une salade composée 50 cl (poisson, viande ou végétarienne)
- un yaourt aux fruits + une bouteille d’eau.

Le choix se fera sur place en fonction des quantités disponibles.


 

Ces prix comprennent la participation aux deux journées de formation, les pauses café, le livret des communications.
Déjeuner libre
 

Liste (non exhaustive) Hôtels et Restaurants à proximité de l'Espace Charenton sur demande :
c.declercq@trilogie-sante.com
 

 

INSCRIPTION

PRE-PROGRAMME

L’Aide-soignant, l’agressivité et la violence dans les soins :
comment rester bientraîtant et responsable
avec les patients
et leur famille ?


 

Programme proposé et coordonné par :
Dominique LE PESTIPON

Avec le soutien de              



EDITO 

L’agressivité et la violence dans les soins ne sont pas le fruit du hasard ni un phénomène nouveau. Cependant, actuellement, leur répercussion semble avoir des effets de plus en plus  négatifs, voire dramatiques sur le bien-être des soignants (dépression, épuisement voir suicide).

Pour éviter de tels drames, il apparaît comme une évidence de connaître les processus de l‘agressivité et de la violence afin de mieux les maîtriser et retrouver une relation apaisée et une communication bienveillante.

Nous vous proposons d’engager une réflexion sur ce thème afin de resituer ces comportements à travers l’histoire du soin et de comprendre les facteurs influençant la situation aujourd’hui, tant au niveau des patients et leurs proches que des soignants.

Après avoir actualisé nos savoirs et en vue d’améliorer ces relations de « crise », nous vous inviterons à repenser notre manière d’être par une gestion de nos émotions et une maîtrise de notre rôle professionnel ainsi que nos savoir-faire en adaptant nos organisations, nos fonctionnements et en utilisant de nouvelles technologies.

Dominique LE PESTIPON

« C’est en allant au bout de soi-même, avec lucidité et sans masque, que la compréhension du monde qui m’est le plus étranger est possible. »
Michel LEIRIS, « L’Afrique fantôme » - 1981

 

Objectifs

Actualiser ses connaissances sur les concepts « AGRESSIVITE » et « VIOLENCE » dans le domaine de la santé « Réalités et significations »
Donner du sens aux situations vécues.
Savoir gérer ses émotions dans ses relations de travail (collègues, malades et familles)
Repérer ses limites relationnelles pour éviter le burn-out






 JEUDI 25 JANVIER 2018
 

9h00 - 10h45

OUVERTURE OFFICIELLE

Mr Vincent TERRENOIR, Commissaire Divisionnaire, Délégué pour la sécurité générale de la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS), Ministère des solidarités et de la santé, Chargé de l’Observatoire nationale des violences en milieu de santé (ONVS)

L’agressivité et la violence dans le domaine de la santé
Objectif : définir le cadre de réflexion de « Agressivité, Violence » dans le domaine de la santé

  • Réalités et significations (violence des malades, des familles, des soignants) ;
  • Quels sont les mécanismes relationnels et situationnels qui génèrent l’agressivité et la violence (émotions, ressenti, vécu …) ?

Mr Bernard GBEZO, Psychosociologue - Docteur en Psychologie Sociale - Directeur de formation du programme SOLVE du Bureau International du Travail - Chercheur associé auprès de l’European Violence in Psychiatry Research Group

10h45 - 11h15

PAUSE-CAFÉ
 

11h15 - 12h30

L’agressivité et la violence institutionnelle et soignante ; Comment en sommes-nous arrivés là ?
Objectif : permettre de comprendre que l’institution peut elle-même être source d’agressivité et de violence

  • La notion de « remplaçibilité », de monétarisation de la santé, la singularité, la révolution managériale, …
  • La protection des « agressés » ou « violentés »

Mme Nadia PEOC’H, Directrice des soins au CH du Val d’Ariège, Foix - Docteur en Sciences de l’Education -
Chercheur associé UMR-EFTS  - Université TOULOUSE 2

12h30 - 14h00

DÉJEUNER LIBRE
 

14h00 - 15h15

L’agressivité et la violence des familles et des patients, quels sens ?
Objectif : permettre de s’interroger sur le regard posé sur les familles et la place accordée pour comprendre les comportements d’agressivité voire de violence

  • Les différents types de famille : besoins et modes d’expression ; le repérage des « fragilités » familiales ; ressentis et besoins à prendre en compte ; modalités de soutien

Mme Valérie SUGG, Psycho-oncologue - Auteur

15h15 - 15h45 PAUSE-CAFÉ
 
15h45 - 17H00        

Expériences internationales

L’agressivité : l’affaire de tous !
Mme Sofia GLOWACKI, Aide soignante,
Mr Stéphane PIROLET, Aide soignant et
Mme Laure ZUFFEREY, infirmière, Hôpitaux Unviersitaires de Genève, Suisse

  • D’autres contacts sont en cours en Belgique et au Canada
     


VENDREDI 26 JANVIER 2018
 

9h00-10h15           

Face à l’agressivité et la violence des usagers, quelles réponses soignantes et institutionnelles ?
Objectif : permettre aux soignants de s’approprier les outils indispensables pour anticiper et agir en situation de crise

  • Comment maîtriser ses émotions et ses comportements
  • Reconnaître les limites des « univers distincts »
  • Comment réagir à nos émotions et à celles des autres :  quelles organisations et quels fonctionnements pour donner du sens au « prendre soin » : réflexion éthique, analyse des pratiques, groupe de parole …
     

Mr Gérard GORMAND, Ex-membre du Groupe de Sécurité et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale, Gérant de la Société Héraclès, Nîmes
Mme Jane PRICE, Cadre de santé, Pôle Ming, CHU de Nîmes

10h15-10h45 PAUSE-CAFÉ
 
10h45-12h00

Le concept de bientraitance est-il gage de qualité des soins et de responsabilité ?
Objectif : permettre aux soignants d’être bientraitant et responsable pour éviter de générer de l’agressivité et de la violence

Mr Christian CAZOTTES, Cadre de santé de l’unité Résonance et de l’équipe mobile de soins palliatifs du CHU de Toulouse , vice président du Comité d’Ethique Hospitalier

12h00

Remis du Trophée du poster plébiscité par les congressistes
 

12h15-13h00

TABLE RONDE

Actualité professionnelle
 

  • Débat autour de la profession d’Aide-Soignant et de son évolution
     
13h00-14h15 DÉJEUNER LIBRE
 
14h15-15h15

Repérer ses limites relationnelles et éviter le burn-out
Objectif : savoir repérer les mécanismes qui mettent la santé des soignants en danger face à leur vécu d’agressivité et de violence
Mr Lionel CAGNIART-LEROI, Pyschologue clinicien du travail, Paris

15h15-15h45

PAUSE-CAFÉ

15h45-16h45

Expériences nationales

Les soins multisensoriels et l'impact de cette approche sur le bien-être des résidents mais aussi sur le personnel

Mme Corinne SERGENT, Aide-soignante et Mme Jane PRICE, Cadre de santé, missions transversales, Pôle MING, CHU de Nîmes 
 

L’apport de l’hypnose pour  le maintien d’un climat serein aux urgences pédiatriques

Mme Angélique DIJOUX, Auxiliaire de puériculture et Mme Chrystelle HAUTECOEUR, Infirmière, CHI Eure-Seine

16H45 à 17H00

CLÔTURE DES JOURNÉES
 

APPEL À POSTER
 

Vous avez mis en place des réponses nouvelles et créatives, répondant au bien être des patients et visant à :

  • l’amélioration de la relation soignants
  • soignés sans agressivité ni violence, ...
     

Nous vous proposons de venir les partager avec plus de 500 aides-soignants venus de toute la France !
 

Dossier de participation transmis sur demande à l’adresse suivante :

b.weisser@trilogie-sante.com
 

9 posters seront sélectionnés, affichés et soumis au vote de tous les participants.
 

Le trophée du poster plébiscité sera remis pendant cette édition 2018.
 

INSCRIPTION


Pour télécharger le programme PDF, cliquez ici