La douleur… en mouvement

Le 04 juillet 2022

La douleur… en mouvement

Pr Eric Serra, Psychiatre et Médecin de la douleur - CHU d'Amiens - Professeur Associé de Médecine de la douleur, Université de Picardie Jules Verne (UPJV).

Disons-le d’emblée, l'évitement de l'activité physique par peur de la douleur chez les patients douloureux est une attitude contre-productive que tout thérapeute doit s’appliquer à combattre. En effet, le déconditionnement physique est à la fois considéré comme la cause de l’émergence de la douleur chronique et la conséquence à long terme de la présence de la douleur chronique. Mais nous partons de loin et d’une idée reçue, une croyance médicale tenace, véhiculée d’années en années, qui préconisait, par exemple, le repos strict en cas de douleur aigüe. La prescription de l’activité physique chez un patient douloureux constitue donc encore un défi. Répétons-le, le repos strict doit durer le moins longtemps possible et il faut reprendre une activité adaptée dès que les antalgiques font leur effet. Une douleur aiguë rapidement traitée sera donc moins susceptible d'évoluer vers une douleur chronique. Bien sûr, il est indispensable de respecter la douleur du patient et de préconiser le mouvement, l’action, l’activité physique comme modalité de traitement en fonction de la densité de sa symptomatologie et de sa motivation, de son adhésion à pratiquer. La prise en charge de la douleur doit donc apprendre au patient à mieux connaître ses capacités physiques et le niveau adéquat d’effort nécessaire, établir des buts précis et réalisables et créer un schéma d’entraînement physique permettant une augmentation de l’activité quotidienne et progressive. Les patients doivent être accompagnés, à l’hôpital ou en ville, par les professionnels de santé ou de l’activité physique, et ce, dans des structures dédiées (consultations douleur, maisons sport et santé…). La pertinence de l’activité physique comme moyen thérapeutique dans la douleur chronique mais aussi en cas de fatigue intense dans des pathologies comme le cancer, la migraine, la sclérose latérale amyotrophique, la lombalgie ou la fibromyalgie est aujourd’hui bien connue et documentée*. En matière de santé mentale, l’activité physique est également essentielle et elle fait partie de l’arsenal thérapeutique pour lutter notamment contre l’installation de dépressions sévères. En travaillant le corps, on améliore le psychisme. Les douleurs chroniques sont un problème de santé majeur et la mise en place de traitements adaptés et multidisciplinaires est indispensable. Dans cette approche, l’activité physique doit prendre une place grandissante et la thématique de cette journée de formation proposée par Trilogie santé l’affirme par le choix de son titre « quand le mouvement devient traitement ».

« La mise en place d’une prise en charge multidisciplinaire associée à une activité physique permet de diminuer les craintes liées à l’activité physique et d’améliorer l’adhésion thérapeutique »

*Usage des thérapies non médicamenteuses en consultation de la douleur. Étude rétrospective dans les courriers médicaux de 402 dossiers consécutifs d’une structure douleur chronique - Using non-drug treatment in pain clinic. Retrospective study about medical letters among 402 consecutive outpatients in a French pain clinic - Sylvie Farelly, Noémie Rollin, Sofiane Zid, Paul Tarpin, Eric Serra, CETD, MPR, DAR, CHU Amiens, Laboratoire PSITEC EA 4072, université Lille, in Douleurs : Évaluation - Diagnostic - Traitement, Volume 23, Issue 1, February 2022, Pages 37-46, Elsevier

Pr Eric Serra, Psychiatre et Médecin de la douleur - CHU d'Amiens - Professeur Associé de Médecine de la douleur, Université de Picardie Jules Verne (UPJV).

« Anxiété, stress et douleur » intervention programmée lors de la 3e Journée nationale de formation « Activité physique, Accompagner, Prescrire, Orienter » « Douleurs chroniques et Activité Physique », vendredi 2 décembre 2022 à Paris de 13h45 à 14h30


Newsletter

* Champs obligatoires

Les informations que vous nous communiquez sont à notre usage exclusif et ne sont pas transmises à des tiers.

Toutes les brèves