L’entretien motivationnel : favoriser les premiers pas vers le changement…

Le 01 février 2021

L’entretien motivationnel : favoriser les premiers pas vers le changement…

L’entretien motivationnel (EM), reconnu aujourd’hui sur la scène internationale et utilisé dans de nombreux domaines du soin et de l’accompagnement (l’éducation thérapeutique, la prévention, les addictions, l’intervention sociale…) est un art de communication, centré sur la personne. Animé par des valeurs telles que le partenariat, le non jugement et l’altruisme, l’EM permettra à la personne de réfléchir autour de son projet de vie, de santé et donc d’activité physique à des fins de santé.

Pour mémoire, l’entretien motivationnel s’est d’abord développé au cours des années 80 aux États-Unis et au Royaume-Uni. Il a été créé par deux psychologues, William Miller, qui exerce et enseigne à l’université du Nouveau-Mexique, et Stephen Rollnick, qui travaille dans le département de psychologie médicale de l’université de Cardiff (pays de Galles). Leur ouvrage paru en 1991* a suscité un grand intérêt parmi les praticiens et les chercheurs. Ses applications ont tout d’abord concerné les addictions, et en particulier le traitement des dépendances à l’alcool, au tabac ou aux drogues illicites, puis se sont étendues à toutes les situations d’« accompagnement au changement ».

« On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre » Galilée

L’ambivalence, levier naturel à la prise de décision, et non déni comme le pensent beaucoup de professionnels, deviendra donc un sujet de conversation collaborative pour favoriser l’engagement vers les premiers pas du changement.

L’entretien motivationnel : un style, des concepts, un esprit, des stratégies, des techniques… (W. R Miller)

Esprit – Instaurer une ambiance de collaboration et de partenariat qui respecte l’autonomie du patient durant la discussion.

Guider – Amener la personne à parler de son ambivalence à entreprendre une activité physique.

Répondre à la résistance – Essayer de « laisser couler » : l’opposition de la personne fait partie de la relation.

Les paroles du changement – Mettre en avant tout ce qui est dit en faveur de l’activité physique.

Engagement – Discuter du plan d’actions.

En accompagnant la personne par des entretiens motivationnels réguliers brefs (ou plus longs), le professionnel pourra faire émerger ou renforcer sa motivation à la pratique d’APA et/ou mobiliser ses ressources pour bouger. Quittant son réflexe correcteur de soignant ou d’éducateur, le professionnel s’appuiera ainsi sur son empathie, sa capacité d’écoute réflexive, pour soutenir les compétences et le sentiment d’efficacité personnelle de la personne à maintenir son activité physique. L’EM donne aussi des nouvelles pistes dans l’art de fournir des conseils ou des informations importantes pour la personne.

« L’entretien motivationnel est donc une technique indispensable pour prescrire le sport santé sur ordonnance et initier un changement de comportement. »

*L'entretien motivationnel : aider la personne à engager le changement,
W. R Miller, S. Rollnick  InterEditions-Dunod, 2e edition 2019.  https://www.dunod.com/sciences-humaines-et-sociales/entretien-motivationnel-aider-personne-engager-changement-0

Dr Odile BONAMI, Praticien hospitalier, GH Sélestat-Obernai. Vice-présidente du Réseau Cardio Prévention Obésité Alsace  https://www.rcpo.org/

« Les fondamentaux de l’entretien motivationnel, techniques de communication et jeux de rôle », Intervention programmée à la Journée « ACTIVITE PHYSIQUE, Accompagner, Prescrire, Orienter » le 18 mars 2021 à Paris. Programme et Inscription ICI


Newsletter

* Champs obligatoires

Les informations que vous nous communiquez sont à notre usage exclusif et ne sont pas transmises à des tiers.

Toutes les brèves