AIDE-SOIGNANT : Métier et Avenir

Le 29 octobre 2021

Les aides-soignantes et aides-soignants auront plus d’autonomie. Le sens autonomie suggère dans l’inconscient collectif d’être seul. Pour nous cela appelle à davantage de reconnaissance de notre travail. L’objectif est de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins des patients et résidents.  Bien que la collaboration avec les infirmiers soit toujours d’actualité,  la  réalisation de  certains soins  par les aides-soignants (es) est  pratiquée en  toute  « légalité  », comme  l’instillation de collyre, l’aspiration endotrachéale , le changement de lunettes d’O2, le recueil de la glycémie par captation capillaire ou par lecture transdermique…

On parle de soins courants dits « de la vie quotidienne » et de soins aigus :

« L'aide-soignant réalise les soins sous la responsabilité de l'infirmier. Les soins courants doivent permettre d'assurer la continuité de la vie dans une situation d'autonomie partielle et dans le cadre d'un état de santé stable, constant et sans fluctuations.

Pour qu'un soin soit qualifié de soins de la vie quotidienne, deux critères cumulatifs sont à respecter :

  • - les soins sont initialement réalisés par la personne elle-même ou un aidant ;
  • - les soins sont liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée.

 Pour qu'un soin soit qualifié de soin aigu, trois critères cumulatifs sont à respecter :

  • - les soins sont réalisés exclusivement par un professionnel de santé ;
  • - les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d'une prise en soin par une équipe pluridisciplinaire ;
  • - les soins sont dispensés durant la phase aigüe d'un état de santé. » (Extrait de l’arrêté du 10 juin 2021).

La FNAAS œuvre au quotidien pour que l’aide-soignant ai un rôle propre et que le métier soit reconnu à sa juste valeur. L’aide-soignant doit pouvoir travailler en libéral à domicile, dans le cadre des soins courants.  

Les aides -soignants coordinateurs ont leur place dans le système de santé.  La formation initiale, théorique et pratique des étudiants, doit être dispensée par des formateurs professionnels , des aides-soignants et des infirmiers .

Découvrez la FNAAS ICI


Newsletter

* Champs obligatoires

Les informations que vous nous communiquez sont à notre usage exclusif et ne sont pas transmises à des tiers.

Toutes les brèves