Actualité Santé Publique 2

Le 19 avril 2017

Les consommations de benzodiazépines en baisse mais pas suffisamment

Depuis plusieurs années, l’Agence française de sécurité du médicament (ANSM) enchaîne les mesures pour tenter de limiter la consommation et le mésusage des benzodiazépines. Un nouvel état des lieux de l’ANSM portant sur la période de 2012 à 2015 indique que « le niveau est le plus bas depuis 2000 mais le nombre de Français consommant une benzodiazépine reste encore trop élevé », en particulier après 65 ans. La France reste au 2ème rang de la consommation des benzodiazépines en Europe, après l’Espagne. En 2015, près de 13,4 % de la population française a consommé au moins une fois une benzodiazépine. Pour cette même année, 64,6 millions de boîtes de benzodiazépines anxiolytiques et 46,1 millions de boîtes d’hypnotiques ont été vendues. Entre 2012 à 2014, l’ANSM souligne que 15 % des nouveaux utilisateurs ont reçu un traitement dépassant la durée recommandée, parmi lesquels environ 2 % de plus d’un an. Sur le terrain, les traitements sont initiés par un médecin généraliste dans environ 82 % des cas, et l’âge médian des nouveaux utilisateurs de ces molécules est de 49 ans. Pour l’ANSM, il demeure nécessaire de continuer à mobiliser l’ensemble des professionnels de santé et de renforcer l’information des patients sur les risques liés aux benzodiazépines tout en gardant à l’esprit que, bien utilisées,  elles sont des médicaments indispensables dans l’arsenal thérapeutique.

-ANSM : http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Points-d-information-Points-d-information/Etat-des-lieux-de-la-consommation-des-benzodiazepines-Point-d-Information


Newsletter

* Champs obligatoires

Les informations que vous nous communiquez sont à notre usage exclusif et ne sont pas transmises à des tiers.

Toutes les brèves